Nos impressions au Chili

Du Chili, nous nous sommes limités à 2 régions, les distances étant immenses, plus de 5000 km de longueur. Nous avons décidé de découvrir le « petit Nord », soit une distance de 800 km au nord de la capitale. Ainsi que Valparaiso et Santiago.

Nous avons aimé les rencontres avec les chiliens, des gens plutôt avenants, les rencontres faciles, enfin surtout pour Frédéric qui connaît l’espagnol ! Les chiliens parlent très peu l’anglais (encore moins le français…)

Nous avons logé dans 7 lieux différents, dits « hostales » (hostal au singulier). Derrière cette appellation, on trouve soit des hôtels bon marché, où l’on peut se faire à manger (et où on a un petit déjeuner), quasi auberges de jeunesse, dans les grandes villes, soit des résidences familiales (avec des chambres comme à l’hôtel), plutôt dans les petites villes et villages.

Des chambres souvent assez grandes, et le petit déjeuner parfois servi dans de belles terrasses fleuries. Ici à Andacollo, où nous étions les seuls clients. L’hostal était tenu par une dame âgée, a priori assez peu préoccupée de la rentabilité de son établissement.

Lire la suite

Que mange-t-on au Chili ?

Nous avons bien mangé et bien bu au Chili ! Une alimentation plutôt riche, basée essentiellement sur la viande et le fromage, donc un grand manque de légumes, surtout pour Véronique !

Pour les boissons, Selma a aimé les jus frais de melon, Irène préfère toujours l’eau.

On a goûté une boisson rafraîchissante typique, le mote con huesillo, à base de pêche séchée et de blé cuit… Étonnant mélange, et une bonne surprise.

Frédéric et Véronique ont apprécié le pisco sour, alcool local assez fort servi avec du jus de citron, et un blanc d’œuf, délicieux ! Fred a goûté plusieurs bonnes bières locales et nous avons gouté quelques bons vin chiliens.

Beaucoup d’empanadas, pâte à pain fourrée de divers ingrédients, fromage (vache ou chèvre), viande de bœuf préparée (pino), poulet etc..

Lire la suite

Valparaiso

On a un peu laissé de côté notre blog depuis le début du Chili.
On reprend au début, à Valparaiso.
Valparaiso est située sur la côte (pacifique), à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Santiago. Ce fut longtemps une ville florissante, passage obligé des bateaux naviguant par le cap Horn. L’ouverture du canal de Panama en 1914 engendra un appauvrissement de la ville. Son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco en 2003 a favorisé le développement du tourisme depuis, et apporte une certaine renaissance à la ville.

Elle se compose de maisons colorées, accrochées à ses collines (« cerros »), où l’on peut flâner. La ville est souvent brumeuse, comme toute la côte chilienne, en tout cas dans cette région.

Lire la suite

Auckland

Auckland, la plus grande ville de Nouvelle-Zélande (mais pas la capitale), située dans le nord de l’Ile du Nord.

Une ville très vallonnée, entourée de 50 volcans (éteints ou plutôt dormants).

Pas de charme particulier au premier abord dans les quartiers centraux. C’est avant tout une ville d’eau (« city of sails », cité des voiles); Elle est connue pour sa « sky tower », symbole de la ville, d’où est tiré le feu d’artifice du Nouvel An (première grande ville à changer d’année).

Une galerie d’arts très intéressante, mêlant art contemporain néo-zélandais, et œuvres plus anciennes.

Elle est située sur une bande de terre d’une dizaine de kilomètres de large, à l’ouest la mer de Tasman, à l’est l’océan Pacifique, avec le centre ville situé vers l’océan Pacifique. Lire la suite

Les transports en Nouvelle-Zélande

Une fois n’est pas coutume, nous allons parler de la voiture. C’est en effet le transport n°1 en Nouvelle-Zélande, les transports en commun étant peu développés (à part l’avion qui dessert tout le pays).

Nous avons loué une voiture sur l’Ile du Nord, pour pouvoir accéder à certains endroits non accessibles par d’autres moyens. Et nous avons pu ainsi profiter des paysages magnifiques et diversifiés : péninsule de Coromandel, côte pacifique et mer de Tasman, centre volcanique,… Nous avons eu de la chance d’avoir du beau temps quasiment tout le temps. Et les routes majeures (State Highways) sont très bien aménagées, même sur les routes sinueuses en petite montagne.

Mention spéciale à notre « road trip » de Taupo à Wellington, avec la traversée de la « desert road », désert de Rangipo, au cœur du parc national du Tongariro. De magnifiques montagnes enneigées (neiges éternelles) comme décor. Le jour où nous l’avons prise, la route était…fermée. Malheureusement à cause d’un camion renversé.

Lire la suite